CC Pays du beaujolais

Edité le 29/07/2014

Accueil > Infos pratiques > Les Acteurs du Pays > Le Syndicat Mixte du Beaujolais > Le Contrat de Développement du Pays Beaujolais  > Historique des Contrats

Historique des Contrats

La première charte du Pays Beaujolais

Le diagnostic de territoire

La première Charte du Pays Beaujolais (2002-2009) s'appuyait sur un diagnostic de territoire dont les enjeux étaient :

  • Définir et conforter la structuration d'un territoire pertinent de projet
  • Affirmer un positionnement et une identité par rapport à l'agglomération lyonnaise
  • Fédérer autour de thématiques d'intervention partagées
  • Inscrire son projet de territoire en cohérence avec les priorités du développement durable

La Charte a été finalisée à la fin de l'été 2002. Le Conseil de Développement s'est prononcé favorablement en octobre 2002. Elle a été adoptée par les 13 Communautés de Communes entre décembre 2002 et avril 2003. Elle a été présentée à l'Etat, la Région Rhône-Alpes et le Département du Rhône en juin 2003.

 

L'ancienne Charte se déclinait en 4 axes de développement :

  • AXE 1 - L'ESPACE : Assurer une cohérence et des solidarités territoriales
  • AXE 2 - L'IMAGE : Fédérer autour d'un nom
  • AXE 3 - LES HOMMES : Renforcer le potentiel économique et le lien social et faire émerger de nouveaux talents
  • AXE 4 - LES RESSOURCES DURABLES : Préserver et valoriser les richesses patrimoniales

> Télécharger la précédente Charte de Développement du Pays Beaujolais (2002-2009)

 

 

 


La reconnaissance officielle du Pays Beaujolais

Le Conseil Général du Rhône (juillet 2003) et le Conseil Régional Rhône-Alpes (septembre 2003) ont émis des avis favorables sur la Charte du Pays Beaujolais. Le Préfet de Région a arrêté le périmètre définitif du Pays Beaujolais le 7 novembre 2003. Cet arrêté reconnaît officiellement le Pays Beaujolais, 1er Pays de Rhône-Alpes.

L'élaboration du Contrat de territoire

Depuis octobre 2002 de nombreuses réunions de groupes de travail et des rencontres avec les Communautés de communes et socio-professionnels ont permis d'élaborer un contrat qui propose des priorités opérationnelles et des lignes d'actions pour rendre « opérationnelle » la Charte. Ce contrat a été validé par la Région Rhône-Alpes en mars 2004 et s'est achevé en mars 2010.

Les 4 axes privilégiés du développement de 2002 à 2009

1. L'Espace

Assurer une cohérence et des solidarités territoriales

Le territoire constitue l'assise et le socle du projet. Une anticipation sur la destination des sols, une réflexion sur le renforcement d'un maillage territorial rationnel, sont deux conditions essentielles de la cohérence du territoire et des projets. Le projet de Pays devra également viser l'amélioration des liaisons est / ouest, et une bonne articulation de Villefranche avec son arrière pays.
Par ailleurs, le Pays Beaujolais doit naturellement s'assurer des relations qu'il tisse avec les territoires limitrophes et intégrer, dans sa stratégie et ses projets de développement, la proximité de l'agglomération lyonnaise, les interactions dans le Val de Saône des communes du Pays avec celles de l'Ain, l'attraction de Roanne sur la partie occidentale et de Mâcon sur la partie septentrionale.
Les actions :

  • Maîtriser l'urbanisation et la pression foncière
  • Mailler l'est et l'ouest
  • Améliorer les échanges et les relations territoriales et développer l'utilisation des Technologies de l'Information et de la Communication
  • Maintenir ou renforcer les services et équipements pour la vie du Pays
  • Développer et améliorer l'habitat

Exemple de projet : Réaménagement de Parcexpo à Villefranche

Se doter d'un véritable équipement d'accueil de Congrès, d'événements grands publics et de manifestations à caractère économique. Parcexpo apparaît comme un équipement structurant, et joue un rôle majeur dans l'accueil de salons et le développement du tourisme d'affaires


2. L'Image

Fédérer autour d'un nom


Le Pays Beaujolais, c'est un territoire mais aussi un nom. Le capital image et notoriété du Pays est immense, indissociable de son activité vitivinicole, ce qui lui permet de connaître une renommée internationale. Au nom Beaujolais est également associé le côté festif, dynamique, convivial. Plus localement, à l'échelle de l'agglomération lyonnaise, le Beaujolais est considéré comme un espace préservé, véritable « poumon vert ». Cet atout unique du nom doit être pleinement valorisé à l'échelle du Pays, en respectant sa qualité et son identité originelle.
Les actions :

  • Structurer et promouvoir l'offre touristique
  • Valoriser les atouts touristiques du Pays Beaujolais
  • Renforcer les hébergements touristiques principalement pour les groupes
  • Améliorer le maillage de l'accueil et de l'information touristique
  • Valoriser le nom « Pays Beaujolais », ses produits et ses savoir-faire

Exemple de projet : Développement de la Randonnée

Structurer un espace Randonnée (VTT, cyclo, pédestre) sur l'ensemble du Pays Beaujolais, en complément du Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée du Rhône et du programme « Voies Vertes et Véloroutes ».


3. Les Hommes

Renforcer le potentiel économique et le lien social et faire émerger de nouveaux talents


Le projet du Pays Beaujolais se construit sur un territoire et un nom, mais il se bâtit avec des hommes. Le Pays Beaujolais bénéficie, malgré la grande proximité de l'agglomération lyonnaise, d'un développement autonome notamment en matière économique.
Le projet de Pays doit contribuer à renforcer cette capacité. Le renouvellement du tissu entrepreneurial, la formation des hommes, l'accès aux services, la reconnaissance et l'émergence de nouveaux talents, l'appui à l'initiative locale, la diffusion de la culture, constituent autant de facteurs de développement du Pays.
Les actions :

  • Maintenir et renforcer les activités économiques basées sur les ressources et compétences locales
  • Dynamiser le commerce, l'artisanat et les services par des actions collectives
  • Soutenir la création d'activités et le développement des entreprises (études préalables zones d'activités)
  • Complémentarité formation / insertion / emploi
  • Améliorer la diffusion des T.I.C. sur l'ensemble du territoire
  • Maintenir et renforcer les services à la population
  • Accompagner la vie associative et l'initiative locale
  • Mettre en réseau et diffuser la culture, principalement en milieu rural

Exemple de projet : Soutien aux études

Préalables pour la création de zones d'activités artisanales, industrielles ou tertiaires, en particulier celles qui intègrent une composante environnementale forte (certification ISO 14001, intégration paysagère, gestion des déchets et effluents,...).

 

4. Les Ressources Durables

Préserver et valoriser les richesses patrimoniales


Le Pays Beaujolais doit s'appuyer sur ses ressources naturelles, et son patrimoine paysager et bâti. Il dispose d'un environnement préservé et de nombreux paysages et sites remarquables. L'importance des ressources naturelles pour ce territoire renforce la nécessité d'appréhender l'enjeu environnemental comme un atout pour le développement durable. De plus, les principales filières économiques (industrie, secteur agroalimentaire, vins), partagent la préoccupation de la gestion des déchets et des effluents (vinicole, élevage, industriel).
Les actions :

  • Appréhender de manière globale l'enjeu hydraulique et la qualité des eaux
  • Faire prendre en compte l'enjeu environnemental par les acteurs économiques
  • Développer l'utilisation des énergies renouvelables
  • Préserver et valoriser le patrimoine et la qualité des paysages en Pays Beaujolais
  • Privilégier un renouvellement équilibré de la forêt en préservant la biodiversité

Exemple de projet : Promotion de l'utilisation du bois-énergie

Mieux connaître le gisement et analyser sa disponibilité pour intégrer une filière d'approvisionnement de chaufferies-bois et de réseaux de chaleur.